Les Sahraouis pour l'autonomie du Sahara occidental

13 octobre 2017

La Côte d’Ivoire souligne à l’ONU que l’initiative d’autonomie au Sahara est fondée sur la légalité internationale

La Côte d’Ivoire a souligné, lundi devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, que l’initiative marocaine d’autonomie "trouve sa source dans la légalité internationale" et témoigne des efforts sérieux et crédibles du Maroc en vue d’un règlement politique au différend autour de la question du Sahara marocain.

"Ma délégation salue l’application du Royaume du Maroc à rechercher une solution définitive à la question du Sahara marocain, à travers sa proposition visant à accorder une large Autonomie à la région du Sahara dans le cadre de la souveraineté, de l’unité, et de l’intégrité territoriale du Maroc", a déclaré M. Bernard Tanoh-Boutchoue, Représentant permanent de la Côte d’Ivoire à l’ONU, lors du débat général de cette Commission onusienne.

La Côte d’Ivoire, a-t-il souligné, considère que l’initiative marocaine "témoigne des efforts qualifiés de sérieux et de crédibles par le Conseil de sécurité, en vue d’un règlement politique du différend et trouve sa source dans la légalité internationale sur la base d’arrangements conformes aux buts et principes de la Charte des Nations Unies".

"Outre les parties, l’invitation du Conseil de sécurité, aux Etats voisins à coopérer plus pleinement avec les Nations Unies et à s’impliquer résolument pour une solution politique, traduit la volonté renouvelée de cet organe majeur de notre organisation commune d’aboutir à une solution globale et durable, de ce point qui prend en compte l’intérêt général de tous les peuples de la région", a estimé l’ambassadeur ivoirien.

Pour lui, cette approche contribuerait sans aucun doute à renforcer le rapprochement et la coopération entre Etats membres de l’Union du Maghreb Arabe, tout en créant les conditions d’une plus grande stabilité et d’une sécurité accrue dans la vaste région du Sahel.

A cet effet, a-t-il poursuivi, la communauté internationale devrait appuyer de tout son poids, cette nouvelle impulsion du Conseil de sécurité et du Secrétaire général, en vue d’un règlement définitif de ce différend.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com


10 octobre 2017

Le plan d’autonomie au Sahara a le mérite de “transcender les positions traditionnelles divergentes”, selon la Guinée

La Guinée a estimé, vendredi à New York, que le plan marocain d’autonomie a le mérite de “transcender les positions traditionnelles divergentes” et de jeter les fondements d’une autonomie effective du Sahara à travers la mise en place d’organes exécutif, législatif et judiciaire dotés de compétences propres.

Intervenant devant la 4è Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, le Conseiller politique du ministre guinéen des Affaires étrangères, Ibrahima Chérif Haïdara, a relevé que cette autonomie s’est confirmée par la tenue d’élections territoriales le 4 septembre 2015, qui ont vu l’élection de natifs de la région à la tête des circonscriptions et le lancement d’un ambitieux programme de développement par le Maroc au bénéfice de cette partie du Royaume.

Il a aussi rappelé que la Guinée, qui souscrit au principe de la solution politique négociée des différends, estime que l’initiative marocaine d’autonomie, soumise au Conseil de sécurité en avril 2007 est conforme à ce principe.

“Mon pays soutient par conséquent cette initiative (…) comme la base du processus politique en cours et cadre unique de compromis de ce différend”, a affirmé M. Haïdara.

Le responsable guinéen a, par ailleurs, relevé avec préoccupation la détérioration de la situation humanitaire dans les camps de Tindouf, soulignant que pour parvenir à une prise en charge adéquate et suffisante de ces populations, il est essentiel de procéder à leur enregistrement tel que demandé par les résolutions du Conseil de sécurité adoptées depuis 2011.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

06 octobre 2017

Ahmed Lakhrif, membre du Corcas fait une déclaration devant la 4ème Commission

Le taux élevé de participation aux élections reflète l’attachement des Sahraouis à leur marocanité

Le Polisario ne me représente ni moi, ni aucun des habitants de la région du Sahara

Le taux de participation aux échéances électorales, qui a atteint 76 pc dans les provinces du Sud dans des élections libres et transparentes, comme attesté par la communauté internationale, reflète l’attachement des Sahraouis à leur marocanité, a affirmé le parlementaire et membre du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (Corcas), Ahmed Lakhrif.

“Ce taux de participation reflète l’attachement des Sahraouis à leur marocanité et confirme la légitimité des élus des provinces du Sud”, a souligné ce natif du Sahara, jeudi devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’Onu.

Il atteste également du fait que les séparatistes du Polisario ne représentent qu’eux-mêmes et ne jouissent d’aucun droit de parler au nom des Sahraouis, a-t-il relevé devant des dizaines de juristes, de défenseurs des droits de l’Homme et d’acteurs associatifs.

M. Lakhrif, qui avait occupé le poste de vice-président du Conseil de la ville de Laayoune, a pointé du doigt les prétendus représentants des Sahraouis de Tindouf, malgré l’absence de toute forme d’élection depuis l’éclatement du conflit artificiel autour du Sahara il y a plus de 40 ans.

“Remarquez que la liste des pétitionnaires ne contient aucun sahraoui vivant dans les camps de Tindouf”, a-t-il relevé, tout en se demandant, “n’y a-t-il personne dans ces camps qui puisse intervenir devant votre Commission?”

M. Lakhrif a affirmé, “en tant que représentant légitime des habitants des Provinces du sud, que cette région vit dans la sécurité et la stabilité, et ses habitants vivent dans la quiétude et mènent une vie digne et descente”.

En tant que sahraoui, l’orateur a également insisté sur le fait que le Polisario ne le représente ni lui, ni aucun des habitants de la région du Sahara et ne dispose d’aucun droit de représentation des populations sahraouies, soulignant que les seuls représentants du Sahara sont ceux qui ont été élus aux différentes instances représentatives de la région et du Maroc.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

05 octobre 2017

L’autonomie au Sahara, “une initiative dans la bonne direction”, selon la Papouasie-Nouvelle-Guinée

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a souligné, devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, que le plan d’autonomie, présenté par le Maroc en 2007, constitue une “initiative dans la bonne direction” de la résolution du conflit du Sahara marocain.

Le plan d’autonomie est une “initiative dans la bonne direction, en conformité avec les résolutions du Conseil de sécurité, et dans un esprit de compromis”, a souligné l’Ambassadeur, représentant permanent de la Papouasie-Nouvelle-Guinée à l’ONU, Max Rai.

Le diplomate papouasien a souligné l’appui de son pays au processus politique en cours sous l’égide du Secrétaire général de l’ONU, “qui a appelé à un règlement politique de la question, dans un esprit de compromis, en ligne avec les recommandations des 12 résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007”.

M. Rai a rappelé, par ailleurs, que le Maroc a investi près de huit milliards de dollars dans ses Provinces du Sud, notant que ces investissements ont été de nature à “créer des opportunités économiques et des postes d’emploi, et à contribuer à l’amélioration des vies” des Sahraouis.

Le diplomate a également souligné la nécessité d’enregistrer les populations des camps de Tindouf auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, comme recommandé par le Secrétaire général de l’ONU, et à plusieurs reprises souligné par le Conseil de sécurité depuis 2011.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

04 octobre 2017

La CELAC réaffirme son soutien à une solution “politique" au Sahara et salue l’initiative d’autonomie

La Communauté des Etats Latino-américains et des Caraïbes (CELAC) a réaffirmé, lundi soir devant la 4ème Commission des Nations unies, son soutien ferme aux efforts visant une solution politique mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain.

“La CELAC continue de soutenir avec force les efforts du Secrétaire général et de son Envoyé personnel visant à parvenir à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara”, a déclaré l’ambassadeur représentant permanent du Salvador Rubén Ignacio Zamora Rivas, qui s’exprimait au nom de la CELAC.

La Communauté s’est dite convaincue que les efforts visant “la promotion de négociations intenses et substantielles entre les parties” continueront sous les auspices du Secrétaire général et de son Envoyé personnel conformément notamment aux résolutions du Conseil de sécurité adoptées depuis 2007 et ce, afin de “parvenir à une solution définitive à cette situation qui n’a que trop durée”, a dit l’ambassadeur.

Pour rappel, toutes ces résolutions qualifient l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc de sérieuse et crédible.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com


27 septembre 2017

Le Corcas participe à l’Examen périodique universel (EPU) à Genève

Le Conseil Royal Consultatif des Affaires Saharienne a participé au sein de la délégation marocaine, le jeudi 21 septembre 2017, à la séance d’adoption du document final résultant de l'Examen périodique universel qui concerne le Maroc, qui a eu lieu à Genève.
La Présidence du Conseil des droits de l’homme (CDH), a publié un communiqué à cette occasion indiquant que sur la base des informations reçues, le Maroc avait accepté 191 recommandations sur les 244 qui lui avaient été adressées et qu’il prenait note de 55 autres recommandations.
Rappelons que l'examen périodique du Maroc s’est déroulé le 2 mai 2017. Les trois rapporteurs chargés de faciliter cet examen étaient le Congo, les Émirats arabes unis et le Panama.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

26 septembre 2017

Le Bahreïn réaffirme la nécessité de trouver une solution au dossier du Sahara dans le cadre de la souveraineté marocaine

Le Royaume du Bahreïn a réaffirmé, samedi à New York, la nécessité d'"appuyer la négociation pour trouver une solution politique, consensuelle et définitive au dossier du Sahara marocain dans le cadre de la souveraineté nationale du Maroc".

Cette position a été réitérée dans une allocution prononcée au nom du Royaume du Bahreïn par le ministre des affaires étrangères, Cheikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohammed Al Khalifa, dans le cadre de la 72è session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Cette solution, a affirmé le ministre bahreïni, doit "être basée sur les résolutions du Conseil de sécurité qui ont souligné le sérieux de l’initiative marocaine d’autonomie, et appelé toutes les parties à coopérer totalement avec les Nations Unies dans ce sens".

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

25 septembre 2017

La Tanzanie confirme que la question du Sahara marocain relève exclusivement du Conseil de Sécurité de l’ONU

La Tanzanie a souligné, samedi pendant le débat général de la 72è Assemblée générale de l’Onu, que la question du Sahara marocain relève exclusivement du ressort du Conseil de sécurité des Nations unies.
Intervenant devant l’Assemblée générale de l’ONU, le Ministre des Affaires Etrangères de la Tanzanie, M. Augustine Mahiga a déclaré, à ce sujet “qu’avec le retour du Maroc à l’Union Africaine, les attentes sont grandes en Afrique pour que les négociations sur cette question, qui est sur l’agenda du Conseil de Sécurité, reçoivent un élan renouvelé”.
Cette déclaration s’inscrit dans le sillage de la dernière résolution 2351 du Conseil de Sécurité sur le Sahara Marocain, du 29 avril 2017. Elle confirme que l’examen de la question est un processus qui relève exclusivement du Conseil de Sécurité, du Secrétaire Général de l’Onu, M. Antonio Guterres et de son Envoyé Personnel, M. Horst Köhler.
Elle réaffirme, en outre, que la négociation est la seule voie possible pour la résolution du différend régional sur le Sahara marocain, enterrant définitivement les plans désuets auxquels les autres parties continuent de s’accrocher désespérément.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

21 septembre 2017

Les parties au conflit sur le Sahara occidental doivent s’inscrire avec sérieux dans le processus politique onusien (N. Bourita)

Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale a indiqué mercredi 20 septembre 2017, à New York qu’il appartient aux autres parties du conflit autour du Sahara marocain d’assumer leur responsabilité.

Lors de son discours devant la 72iéme session de l’Assemblée générale de l’ONU, M. Nasser Bourita a déclaré qu’“au moment où la communauté internationale encourage un règlement politique basé sur le consensus et le réalisme, et où le plan marocain d’autonomie au Sahara fait l’objet d’un soutien croissant de la part du concert des nations en tant que solution sérieuse, crédible et réaliste, il appartient aux autres parties à ce conflit régional d’assumer leurs responsabilités et de cesser d’adopter un double langage pour enfin s’inscrire avec sérieux et esprit constructif dans le processus politique sous l’égide des Nations Unies”.

Abordant la situation dans le Maghreb, M. Bourita a noté que cette partie du monde passe par une conjoncture difficile due à l’absence de la coordination politique, la faiblesse de l’intégration économique, et la fragilité de la coopération sécuritaire, avec en toile de fond l’exacerbation de la crise libyenne et l’intensification des menaces sécuritaires.

Il souligne que le Maroc, renouvelle sa prédisposition à œuvrer, de manière sincère et déterminée, avec le Secrétaire général des Nations Unies et son nouvel envoyé personnel, Horst Kohler, en vue d’un règlement politique définitif, sur la base du plan d’autonomie, dans le cadre de la souveraineté marocaine et de son intégrité territoriale.

Le Royaume poursuit ses efforts en vue de dynamiser le modèle de développement des provinces du sud, et de mettre en œuvre une régionalisation élargie de manière à garantir aux populations du Sahara marocain de gérer leurs propres affaires dans un cadre démocratique et stable, qui prémunit la région du nord-ouest de l’Afrique des dangers du séparatisme, de la balkanisation, de l’extrémisme et du terrorisme international.

Le ministre a, en outre, déploré la situation dramatique qu’endurent les populations des camps de Tindouf, en réitérant l’appel à la communauté internationale en vue d’exercer des pressions sur le pays hôte pour qu’il respecte ses engagements internationaux et permette au Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés d’enregistrer ces populations, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité et en réponse aux appels répétés du Secrétaire général de l’ONU.

A propos de l'Union africaine, sa famille institutionnelle, le ministre estime que "Le retour du Maroc à sa famille institutionnelle africaine, au mois de janvier 2017, constitue une décision responsable qui n’a pas été dictée par un opportunisme de circonstance, dans la mesure où ce retour fut, à juste titre, le couronnement d’un cheminement stratégique adossé à une vision Royale perspicace consacrant un sentiment fort de fierté et d’appartenance à l’Afrique".
Le ministre souligne que le Royaume du Maroc œuvrera, dans ce sens, à contribuer positivement et avec dynamisme dans les discussions en cours au sujet des réformes de l’Union africaine et du développement d’une structure et des méthodes de travail à même de permettre de relever les défis multiples auxquels le continent africain fait face, a souligné M. Bourita. Il a indiqué, à ce propos, que le Royaume s’inscrit avec force dans les efforts déployés pour faire de l’UA un partenaire fort de l’ONU.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

18 septembre 2017

Sahara marocain: L’Envoyé personnel du SG de l'Onu entreprend une série de rencontres à New York

Le nouvel envoyé personnel du Secrétaire général de l’Onu pour le Sahara, Horst Koehler, a pris ses fonctions le 8 septembre à New York.
Horst Koehler a tenu une série de réunions et de consultations jusqu'au 16 septembre, indique dimanche un communiqué du porte-parole de l’Onu.
"M. Koehler a rencontré le Secrétaire général, Antonio Guterres, et les hauts responsables des Nations Unies, les représentants des parties et des voisins, et d’États Membres", ajoute le communiqué.
Le Secrétaire général, poursuit la même source, "s'est félicité de l'intention de son Envoyé personnel de se rendre dans la région", tout en soulignant "l'importance de cette visite pour relancer le processus politique dans un nouvel esprit et une nouvelle dynamique, conformément à la résolution 2351 (2017) du Conseil de sécurité".
Et le communiqué de noter que M. Koehler "attend avec impatience de se rendre dans la région et de s'engager avec les parties dans un esprit de confiance et de compromis”.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com