Les Sahraouis pour l'autonomie du Sahara occidental

18 septembre 2019

La Grande Bretagne réitère son soutien au processus onusien et aux efforts du Maroc dans le dossier du Sahara occidental

Le secrétaire d’Etat britannique chargé du Développement international, du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord, M. Andrew Murrison, a réitéré, mardi à Rabat, le plein soutien de son pays au processus onusien en vue de trouver une solution à la question du Sahara marocain, et aux efforts “sérieux et crédibles” déployés dans ce sens par le Maroc.

“Il est important de réaffirmer la position déjà exprimée par le Royaume Uni, à savoir que nous soutenons pleinement le processus onusien et les efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc dans ce sens”, a déclaré le responsable britannique à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita.

M. Andrew Murrison effectue une visite au Maroc à la tête d’une importante délégation dans le cadre de la 2ème session du Dialogue stratégique Maroc-Grande Bretagne tenue mardi à Rabat.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com


17 septembre 2019

Le Sénégal réitère son soutien ferme et constant à la marocanité du Sahara occidental

Le Sénégal a réitéré, lundi à Rabat, son soutien ferme et constant à la marocanité du Sahara, considérant le plan d’autonomie présenté par le Royaume comme la seule solution à ce différend régional.

Cette position a été réaffirmée lors d’un point de presse par le ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Amadou Ba, à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

“Je voudrais réitérer à ce propos le soutien ferme et constant de la République du Sénégal à la marocanité du Sahara. C’est une position que le Sénégal défend depuis longtemps”, a déclaré le chef de la diplomatie sénégalaise, réaffirmant l’appui de son pays au rôle des Nations Unies pour trouver une solution à cette question.

M. Bourita a exprimé, à cette occasion, ses remerciements pour le ministre et la diplomatie sénégalaise qui, a-t-il dit, a “toujours été aux côtés” du Maroc dans son combat pour l’intégrité territoriale, ajoutant que le Royaume restera toujours reconnaissant à ce rôle” fort et actif “de cette position exprimée à chaque fois dans les réunions régionales et internationales.

M. Amadou Ba effectue une visite de travail et d’amitié de deux jours au Maroc, la première du genre depuis sa nomination en avril dernier.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

13 septembre 2019

Le Pakistan réitère son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc et à l’autonomie au Sahara occidental

Le Pakistan a réaffirmé son soutien à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, estimant que le plan d’autonomie constitue le “cadre adéquat” pour le règlement du conflit artificiel autour du Sahara.

Cette position a été exprimée par l’ambassadeur du Pakistan au Maroc, Hamid Asghar Khan, jeudi à Rabat lors d’une rencontre avec la presse.

Le diplomate pakistanais nouvellement nommé à Rabat a relevé à cette occasion la solidité des relations entre son pays et le Maroc et souligné la nécessité de les développer davantage pour toucher les différents domaines.

“Partant des relations d’amitié existant entre le Pakistan et le Maroc, la position du Pakistan concernant la question du Sahara est claire et sans ambiguïté (…) nous soutenons l’intégrité territoriale du Maroc”, a dit l’ambassadeur.

Dans ce contexte, M. Asghar Khan a noté que son pays a un avis “très positif” à l’égard du plan d’autonomie présenté par le Maroc, estimant que “ce plan réaliste constitue, aux côtés des résolutions pertinentes des Nations unies, une feuille de route pour le règlement de ce conflit artificiel”.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

11 septembre 2019

Le Groupe de soutien à l’intégrité territoriale du Maroc salue à l’initiative d’autonomie au Sahara occidental

Un groupe de 23 États soutenant l’intégrité territoriale du Maroc a mis en avant, mardi, lors de la 42ème session du Conseil des Droits de l’Homme à Genève, la pertinence de l’initiative d’autonomie proposée par le Royaume en vue de clore définitivement le conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Dans une déclaration prononcée par l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, le groupe souligne que l’initiative d’autonomie pour le Sahara marocain a été reconnue par le Conseil de Sécurité comme base sérieuse et crédible pour résoudre de manière définitive ce différend régional, relevant que “la résolution de ce différend politique contribuera à la concrétisation des aspirations légitimes des peuples africains et arabes en matière d’intégration et de développement, objectif auquel le Maroc est fortement attaché”.

“Le Conseil de sécurité s’est également félicité, rappelle le Groupe, des initiatives prises par le Maroc pour la promotion des droits de l’homme au Sahara, tout en réitérant sa demande d’enregistrement des populations dans les camps de Tindouf”.

Les pays signataires de cette déclaration font remarquer, en outre, que le Maroc s’est engagé dans une interaction constructive, volontaire et profonde avec le système des droits de l’Homme des Nations Unies, en particulier le bureau de la Haute Commissaire aux Droits de l’Homme (HCDH) et les procédures spéciales.

Dans ce contexte, 12 procédures spéciales ont effectué des visites au Maroc, notamment dans les villes du Sahara, en l’occurrence Laayoune et Dakhla, où elles ont eu un accès libre et sans restriction à tous les acteurs, en particulier aux représentants de la société civile locale, fait remarquer la même source.

“C’est également dans ce contexte que le Maroc a accueilli une mission technique du HCDH, à l’invitation du Gouvernement du Royaume du Maroc, visant à renforcer la capacité d’action des institutions internationales”, rappelle le Groupe.

La question du Sahara, poursuit la même source, est un différend politique traitée à New York où le Conseil de sécurité déploie des efforts en vue d’une solution politique négociée qui soit mutuellement acceptable.

Les Etats membres du groupe appuyant l’intégrité territoriale du Royaume font observer, par ailleurs, que “l’interaction des États membres avec le Conseil et la Haute Commissaire doit conserver son caractère bilatéral et être préservée de toute instrumentalisation, car elle engendrerait des débats politiques contreproductifs au sein du Conseil des droits de l’Homme”.

Outre le Maroc, la déclaration est soutenue par l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, le Qatar, le Bahreïn, le Koweït, le Sultanat d’Oman, la Jordanie, les Comores, la République démocratique du Congo, le Gabon, le Burkina Faso, le Burundi, Djibouti, le Sénégal, la République centrafricaine, la Guinée, la Côte d’Ivoire, Sao Tomé-et-Principe, le Paraguay, le Guatemala, la Sainte-Lucie, et le Salvador.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

10 septembre 2019

Le Corcas prend part aux travaux de la 42ème session du Conseil des Droits de l’Homme

Le Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (Corcas) prend part à la 42ème session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, qui a lieu du 09 au 27 septembre 2019 au palais des Nations à Genève.

Le Corcas est représenté au sein de la délégation officielle du Royaume du Maroc par Moulay Ahmed Mghizlate, membre du Conseil et Hassan Sbaï, le directeur de cabinet du conseil.

Durant les trois semaines de session, le Conseil doit examiner près de 90 rapports présentés par 25 experts, groupes, commissions d’enquête et autres mécanismes des droits de l'homme, ou encore par le Secrétaire général des Nations Unies et le Haut-commissaire, concernant de nombreux thèmes et pays.

D’autre part, le Conseil organisera également trois réunions-débats et examinera, en vue de les adopter, les rapports de son Groupe de travail chargé de l’Examen périodique universel portant sur 14 pays.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com


09 septembre 2019

La proposition d’autonomie est l’unique solution pour le différend du Sahara occidental (portail malien)

La proposition d’autonomie est l’unique solution pour régler le différend autour du Sahara marocain, écrit jeudi dernier, le portail malien d’informations «Malijet».

«Les procédés frauduleux du polisario et autres tentatives mesquines de torpiller le processus validé par l’Organisation des Nations unies n’y changeront rien puisque la proposition marocaine d’autonomie pour les provinces du Sud, respectant l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale du Royaume du Maroc, est l’unique solution pour régler le différend créé par les responsables algériens autour du Sahara marocain», a souligné l’auteur de l’article.

Et d’ajouter que S.M. le Roi Mohammed VI a rappelé dans Son discours du Trône, le 29 juillet 2019, que «la souveraineté pleine et entière du Maroc dans le cadre de l’initiative d’autonomie est la seule et unique voie envisageable pour parvenir au règlement souhaité».

«Cette ferme position du Souverain, validée par la communauté internationale dans sa globalité, tranche avec les gesticulations enfantines des ennemis du Maroc qui, de plus en plus, sont isolés sur la scène internationale», poursuit «Malijet».

«Le dernier exemple en date nous vient du Sénat fédéral brésilien. En effet, le Sénat fédéral brésilien a adopté, le 3 septembre 2019, une motion d’appui à l’initiative marocaine d’autonomie pour ses provinces sahariennes respectant l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale du Royaume du Maroc», note la même source.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

05 septembre 2019

Le Sénat brésilien adopte une motion de soutien à l'initiative d’autonomie au Sahara occidental

Le Sénat fédéral brésilien a adopté à une large majorité de ses membres une motion de soutien à l’initiative marocaine d’autonomie pour les provinces du Sahara occidental qui “respecte l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale du Royaume”.

Le Président du Sénat, Davi Alcolumbre, a adressé, mercredi au Ministre brésilien des Relations Extérieures, cette motion d’appui à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc, en vue de trouver une solution politique consensuelle et durable au conflit régional autour du Sahara Marocain.

Adoptée par 62 Sénateurs sur un total de 81, ce document stipule notamment que “l’appui du Brésil à la proposition marocaine d’autonomie sera cohérent avec les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et compatible avec la position de la communauté internationale pour la recherche d’une solution politique réaliste et consensuelle à ce conflit régional”.

Les sénateurs signataires de cette motion – représentant tout le spectre politique du pays, majorité comme opposition- ont, dans ce sens, manifesté leur appui à un plan d’autonomie qui “respecte l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale du Maroc”.

La motion, qui se félicite par ailleurs des “valeurs communes de tolérance, de pluralité et de diversité” qui lient le Maroc au Brésil, est la première du genre à être adoptée par le Sénat brésilien. Elle vient couronner un long processus durant lequel le Brésil exprime et réitère, aux plans exécutif et législatif, un soutien clair et massif en faveur d’une solution politique au différend artificiel autour du Sahara marocain, avec le plan d’autonomie comme cadre pertinent pour atteindre cet objectif.

Le 13 juin dernier, le ministre des Relations extérieures du Brésil, Ernesto Araujo, a affirmé à l’occasion de la visite à Brasília du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, que “le Brésil soutient les efforts du Maroc pour parvenir à une solution réaliste à la question du Sahara et est disposé à contribuer aux différents efforts visant à parvenir à des solutions allant au-delà de la rhétorique”.

Près d’un an auparavant, en mai 2018, la Chambre des Députés brésilienne avait adopté également, à une large majorité, une motion d’appui à l’initiative d’autonomie.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

28 août 2019

Le Japon réaffirme solennellement sa non reconnaissance de la “rasd” à l’ouverture du TICAD-VII

Le ministre nippon des Affaires étrangères, M. Taro Kono, a réitéré, mardi à Yokohama, que son pays ne reconnait pas la pseudo “rasd”.

Cette position officielle du Japon a été réaffirmée au début de la réunion ministérielle en prélude à la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-VII), qui se déroule jusqu’au 30 août à Yokohama.

“Je voudrais réaffirmer que la présence dans la TICAD VII de toute entité que le Japon ne reconnait pas comme Etat n’affecte en rien la position du pays par rapport au statut de cette entité” et par rapport au Sahara occidental, a tenu à préciser le chef de la diplomatie nippone.

Cette réunion ministérielle se tient en présence notamment du ministre délégué chargé de la Coopération Africaine, Mohcine Jazouli.

Le 7ème Sommet de la conférence internationale sur le développement de l’Afrique, est organisé à Yokohama, à l’initiative du gouvernement japonais, conjointement avec les Nations unies, le Programme des Nations unies pour le développement, la Commission de l’Union africaine et la Banque mondiale.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

26 août 2019

Le Japon réitère sa non-reconnaissance de la “rasd”

Le Directeur Général du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord au Ministère japonais des Affaires étrangères, l’Ambassadeur katsuhiko Takahashi, a réitéré, dimanche à Tokyo, la non-reconnaissance de son pays de la pseudo “rasd” et salué le rôle “important” que joue le Maroc dans la région MENA.

Voici le texte intégral de l’interview accordée par M. Takahashi à la MAP à la veille de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-VII), prévue du 28 au 30 août à Yokohama.

1- Quelles sont les attentes du Japon vis-à-vis du sommet de la TICAD-VII?

– “Faire progresser le développement de l’Afrique à travers les hommes, la technologie et l’innovation” est le thème principal de la 7e conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-VII), prévue du 28 au 30 août à Yokohama. L’une des thématiques concrètes de cette édition est la promotion de l’investissement privé et des ressources humaines à travers des partenariats public-privé.

Le Japon souhaite qu’un plus grand nombre d’entreprises japonaises développent leurs activités en Afrique grâce à des discussions fructueuses et à des interactions actives entre les participants à la conférence. Je crois que le développement des activités des entreprises japonaises en Afrique offrira un avenir meilleur pour le Japon et l’Afrique.

2- Comment évaluez-vous la contribution du Maroc au processus de la TICAD?

– Je voudrais commencer par souligner le rôle important que joue le Maroc dans la région, ce qui contribue de manière significative au développement et à la stabilité de la région MENA. Le Japon attache une grande valeur au partenariat avec le Maroc.

En ce qui concerne les relations économiques, le Maroc sert de passerelle vers l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient. Son avantage géographique et son fort potentiel économique ont beaucoup intéressé les entreprises japonaises. Le Maroc a attiré le deuxième plus grand nombre d’entreprises japonaises (69) en Afrique, et ce nombre devrait augmenter.

C’est dans cet esprit que le Japon apprécie hautement la contribution substantielle du Maroc au processus de la TICAD, où le Japon s’est efforcé à promouvoir le développement de l’Afrique, y compris sa croissance économique. À titre d’exemple, le Japon et le Maroc ont mis en place un cadre de coopération pour booster le développement dans d’autres pays africains. Cette coopération est un thème important dans le processus de la TICAD.

Saisissant l’occasion de la TICAD VII, le Japon est fermement résolu à renforcer ce partenariat déjà étroit entre les deux pays et à approfondir la coopération dans divers domaines par le biais d’efforts conjoints des secteurs public et privé.

3- Quelle est la position du Japon à l’égard de la soi-disant “rasd”?

Le Japon ne reconnaît pas le “Sahara occidental” comme un État. C’est la position constante et immuable du Japon, et le Japon n’a pas l’intention de changer cette position. Le Japon estime que cette question devrait être résolue de manière pacifique à travers le dialogue entre les parties concernées. Le Japon continue de soutenir les efforts de médiation déployés par les Nations Unies.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

23 août 2019

La Sierra Leone réitère son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc et salue le projet d'autonomie au Sahara occidental

La ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la Sierra Leone, Mme Nabeela Tunis, a réitéré, lundi à Rabat, le “soutien permanent” de son pays à l’intégrité territoriale du Royaume, indique le communiqué conjoint rendu public à l’occasion de la visite de travail dans le Royaume de la cheffe de la diplomatie sierra-léonaise.

Mme Tunis a salué, dans ce cadre, « les efforts déployés par le Maroc, à travers le plan d’autonomie, pour parvenir à une solution politique et pacifique à la question du Sahara ».

La ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la Sierra Leone, qui s’est entretenue avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, a exprimé également le “soutien fort” de la Sierra Leone au rôle des Nations-unies en tant que “cadre exclusif” du processus visant à parvenir à un règlement définitif du conflit sur le Sahara, lit-on dans le communiqué conjoint.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com