Les Sahraouis pour l'autonomie du Sahara occidental

17 janvier 2019

Le Parlement européen adopte à une très grande majorité l’accord agricole

L’accord confirme que tout accord couvrant le Sahara marocain ne peut être négocié et signé que par le Royaume (N. Bourita)

Le Parlement européen a adopté, mercredi en séance plénière à Strasbourg, l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE), à une très grande majorité (444 voix).

Cette adoption témoigne de la place de choix du Royaume auprès de l’UE en tant que partenaire stratégique possédant ses propres particularités, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.

L’adoption de cet accord est une expérience qui prouve que le Maroc est considéré comme un partenaire important pour l’UE, qui prend en considération les intérêts suprêmes du Royaume, a souligné M. Bourita lors d’un point de presse tenu à l’issue de sa rencontre avec la Haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, précisant que cette adoption affirme que tout accord doit impérativement intégrer les provinces du Sud du Royaume, comme étant une base de tout partenariat solide.

“Notre partenariat a démontré, au cours de cette période, sa résilience aux attaques, aux manœuvres et à toutes les actions qui tendaient à le torpiller et à créer une crise entre le Maroc et l’UE”, a ajouté M. Bourita, notant que le timing choisi dénote une vive volonté de dépasser cette situation et de relancer le partenariat dans tous les domaines, notamment politique, sécuritaire et économique.

Dans ce sens, a poursuivi le ministre, il a été décidé de réactiver tous les mécanismes de coopération et de partenariat rompus depuis 2016, afin de doter le partenariat UE-Maroc du poids important qui a été le sien et ce, sur la base des acquis accumulés au fil du temps, compte tenu des relations historiques ayant toujours lié le Maroc et l’UE.

M. Bourita a également évoqué la particularité dont jouit le Maroc auprès de l’UE, eu égard à sa position géographique stratégique et sa stabilité, ainsi que sa vision économique claire qui rassure ses différents partenaires.

Le rôle primordial que joue le Maroc au niveau du monde arabe et du continent africain est un autre atout qui fait du Royaume le partenaire idéal pour l’UE, a ajouté M. Bourita, estimant que l’adoption par le Parlement européen de l’accord agricole est un vote clair en faveur de l’approche stratégique adoptée par le Maroc en partenariat avec l’UE.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com


14 janvier 2019

Le Maroc et l’Union Européenne signent l’accord de pêche qui englobe la région du Sahara

Le Maroc et l'Union européenne (UE) ont signé, lundi à Bruxelles, l’accord de pêche les unissant et qui fixe les conditions d’accès pour la flotte européenne et prévoit les exigences d’une pêche durable.

Cet accord, qui couvre la zone de pêche s'étendant du parallèle 35 jusqu'au parallèle 22, à savoir du Cap Spartel dans le nord du Maroc jusqu'au Cap Blanc dans le sud du Royaume, a été signé par Fouad Yazough, ambassadeur directeur général des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, l’ambassadeur de la Roumanie Odobescu Luminiţa Teodora, au nom de la présidence roumaine de l’UE et Aguiar Machado Joao, directeur général de la direction des Affaires maritimes de la Commission européenne, en présence notamment de Mme Zakia Drouich, secrétaire générale du département de la Pêche maritime.

L’accord de pêche paraphé, le 24 juillet dernier à Rabat, vient renforcer le partenariat stratégique multidimensionnel entre le Maroc et l’UE.

Il précise entre autres les zones de pêche et les conditions d’accès pour la flotte européenne, avec une augmentation de la contrepartie financière qui passera d’une moyenne annuelle de 40,0 M€ à 52,2 M€ (+30%).

L’accord comprend également des dispositions visant à optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées.

Par ailleurs, dans un objectif de préservation de la durabilité des ressources halieutiques et de la protection de l’environnement marin, des exigences techniques ont été intégrées dans cet accord, qui devra ensuite être entériné par les commissions compétentes du parlement européen avant son adoption finale en plénière.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

08 janvier 2019

Le Sultanat d’Oman renouvelle son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc

Le Sultanat d’Oman a réitéré son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc et salué “la sagesse de la direction marocaine attachée à une solution pacifique de cette question”.

Le Sultanat d’Oman a réitéré son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc et salué “la sagesse de la direction marocaine attachée à une solution pacifique pour la question du Sahara marocain”, selon le communiqué conjoint publié à l’issue de la 5ème commission mixte maroco-omanaise, co-présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita et son homologue omanais, Youssef Bin Alawi.

La partie omanaise a mis en avant le rôle joué par le Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI afin de consolider la paix et la stabilité aux niveaux régional et international et les efforts déployés par le Souverain pour la paix et le développement du continent africain.

Pour sa part, la partie marocaine a souligné le rôle remarquable joué par le Sultanat d’Oman sous la conduite du Sultan Qabus Ibn Said dans l’instauration de la sécurité et la consolidation de la paix aux niveaux régional et international.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

04 janvier 2019

Les provocations du Polisario à l’Est du dispositif de défense “le mettent en confrontation avec l’ONU”

Les provocations “désespérées” auxquelles s’adonnent les séparatistes du Polisario au niveau de la zone située à l’Est du dispositif de défense du Sahara occidental marocain, “les mettent en confrontation avec les Nations Unies et non seulement avec le Maroc”, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

En réponse à une question sur les provocations du Polisario au moment du coup d’envoi de la 11è édition du rallye international “Africa Eco Race”, posée lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du conseil de gouvernement, M. El Khalfi a indiqué que le Conseil de sécurité a été sans équivoque dans ses résolutions en soulignant que tout comportement du genre constitue une provocation et une menace à la stabilité dans la région.

Il a, en outre, indiqué que les agissements du Polisario ne sont que des provocations désespérées qui mettent les séparatistes en confrontation avec les résolutions du Conseil de sécurité, relevant que le Maroc “restera ferme vis-à-vis de ces provocations”, comme c’était le cas depuis l’entrée en vigueur de l’accord du cessez-le-feu, dans les années 90 jusqu’à ce jour.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

28 décembre 2018

L’appel du Maroc au dialogue "franc et direct" avec l’Algérie a rompue l’immobilisme au Maghreb (Journal émirati)

Le Journal émirati "Al Khalije" a indiqué dans sa livraison de jeudi 27 décembre 2018, que l’appel lancé par le Maroc à destination de l’Algérie en faveur d’un dialogue "franc et direct" a eu la vertu de "rompre le long immobilisme de l’Union maghrébine".
Dans un article intitulé "Le Maghreb aspire à une relance avec son trentième anniversaire", le journal des Emirats arabes Unies, explique que "le long immobilisme de l’Union maghrébine a été rompu", en évoquant le discours de SM le roi Mohammed VI qui a appelé en novembre, à un "dialogue franc et direct" avec l’Algérie, à l’occasion du 43ième anniversaire de la Marche verte.
Le média émirati ajoute qu’"une activité diplomatique et médiatique très dynamique a débuté pour réactiver les instances maghrébines après un gèle de prés de trois décennies" et ceci "pour éviter la perte du rêve d’intégration régionale".
Le journal estime que malgré les ponts de l’échange et de la complémentarité qui unissent les peuples du Maghreb "la décision politique est resté lente et à cause de cela des occasions précieuses de développement ont été dilapidées par l’Union maghrébine, comme l’ont été des opportunités de construction d’un système économique intégré ".
Pour ce journal les dix premier mois de l’année 2018 n’ont rien apporté de nouveau concernant l’action maghrébine commune, " mais les cinq pays maghrébin ont connu des interactions politiques, économiques et sécuritaires nombreuses" et "les défis qui ont commencé à apparaitre ont peut-être joué un rôle dans la relance de la réflexion collective pour réanimer l’Union et dépasser les conflits, en particulier entre l’Algérie et le Maroc, qui ont provoqué le gel de l’activité de l’organisation régionale".
Le quotidien a ajouté que des "voix franche se sont élevé pour revendiquer la nécessité que les deux pays doivent dépasser leur conflit perpétuel autour du Sahara", en expliquant que les deux pays représentent à eux deux, "le poids lourd stratégique de l’Union maghrébine, sans lequel cette entité ne peut se réaliser, c’est pour cela que le conflit ne doit pas entraver l’unité de destin et le possibilité de coopération entre les deux dans de nombreux domaines qui apporte un bénéfice important pour les deux peuple et les autres peuples frères".
"Al Khalije" constate que les rapports du Secrétariat général de l’Union du Maghreb ainsi que la Commission économique de l’Union africaine, indiquent que les économies des 5 pays maghrébins "subissent des pertes sèches à cause de la non intégration, qui varient entre 3 à 5 % du Produit intérieur brut de ces pays, c'est-à-dire près de 10 milliards de dollars par an, outre le fait que les prévisions évoque des bénéfices immenses".
Ces rapports considèrent que la région maghrébine est "la plus faible au niveau du continent africain au sujet du commerce au sein de l’espace régional, avec seulement 2 % des échanges avec l’extérieur", alors que la moyenne africaine est de 16 % avec des prévisions qui peuvent atteindre 60 % en 2022, selon l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l’Afrique.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com


25 décembre 2018

Le Japon ne reconnaît pas la pseudo “Rasd”, réitère le ministre japonais des AE

Le ministre japonais des Affaires étrangères, M. Taro Kono, a réitéré, lundi à Rabat, la position de son pays à l’égard de la question du Sahara, précisant que le Japon ne reconnait pas la pseudo “Rasd” comme un Etat.

Le chef de la diplomatie japonais a ainsi répété haut et fort, lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, une position exprimée clairement lors de la réunion ministérielle de préparation du 7ème Sommet de la Conférence internationale de Tokyo pour le développement en Afrique (TICAD), tenue du 5 au 7 octobre dans la capitale nippone.

La présence de la pseudo “Rasd” à une réunion ministérielle préparatoire à la TICAD VII, “ne signifie en aucun cas, que le Japon reconnaît, implicitement ou explicitement”, ce groupe comme un Etat, avait souligné M. Taro Kono, actuellement en visite officielle au Maroc.

Le Maroc et le Japon ont convenu de renforcer leurs relations de coopération afin d’éviter tout ce qui peut porter atteinte aux relations bilatérales particulièrement durant l’année prochaine, compte tenu des réunions prévues au Japon, a indiqué, pour sa part, M. Bourita.

Le ministre a souligné la nécessité de préserver ces relations contre “tout élément susceptible d’affaiblir les bases sur lesquelles elles reposent”, se disant confiant que si le Maroc et le Japon coopèrent dans un cadre d’amitié et de partenariat, ils seront en mesure de surmonter toutes les difficultés.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

24 décembre 2018

Clôture du festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani

Le rideau est tombé, dimanche à Laâyoune, sur le 4è festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani, organisé par le Centre cinématographique marocain (CCM) du 20 au 23 décembre, sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI.

La cérémonie de clôture de ce festival de quatre jours, qui s’est déroulée en présence du ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed El Aaraj, a été marquée par la remise du Grand prix au film documentaire “Vie côtoyant la mort” du réalisateur Lahcen Majid.

Ce documentaire de 90 minutes, qui rappelle l’histoire de six Marocains ayant réussi à fuir les camps de Tindouf, où la direction du polisario impose une dictature terrible aux Sahraouis séquestrés dans des conditions inhumaines, s’est également vu décerner les prix du meilleur montage et de la meilleure réalisation.

Le prix de la meilleure musique est, quant à lui, revenu à Malika Maalainine pour son film “Le plaisir du monde est dans sa misère”, alors que le prix du jury n’a été décerné à aucun film parmi les sept documentaires qui étaient en lice pour la compétition officielle.

Dans une allocution à cette occasion, M. El Aaraj a souligné que ce festival revêt une importance indéniable, dans le sens où il participe à la promotion et la diffusion de la culture hassanie, une composante intégrante et indispensable de l’identité marocaine.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

20 décembre 2018

Le Président du CORCAS s'entretient avec la Présidente de la Chambre des députés du Rwanda

Le Président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid, a eu, mercredi à Rabat, des entretiens avec la Présidente de la Chambre des députés du Rwanda, Donatille Mukabalisa, qui effectue une visite de travail au Maroc, du 18 au 21 décembre 2018.

La rencontre, à laquelle ont assisté Dr. Maouelainin Ben Khallihenna Maouelainin, Secrétaire Général du Conseil et M. Ahmed Mghizlat, membre du Corcas sur les derniers développements du dossier du Sahara marocain, en particulier, les tentatives actuelles pour relancer la négociation qui ont été inaugurées par le nouveau Envoyé personnel Horst Köhler, avec la rencontre qui a eu lieu à Genève les 5 et 6 décembre 2018 courant.

La dynamique de solution étant uniquement due aux efforts consentis par le Royaume, dans le cadre des Nations Unies, pour trouver une solution juste et mutuellement acceptables, consiste en l’octroi d’une large autonomie à la région sud du Royaume, sur la base de l’initiative présenté préparée par les Sahraouis eux même au sein de leur institution représentative le Corcas et adopté après accord de SM le roi par le Maroc et présentée en 2007, à l’ONU.

A cette occasion, Il a été a mis en avant le rôle du Royaume à l'échelle régionale et internationale et ses contributions depuis son retour à l'UA à la réforme de l'organisation continentale «afin qu'elle soit plus efficace et plus indépendante», relevant que l'établissement de la zone de libre-échange entre les pays du continent devra constituer un puissant levier au service de l'intégration et la prospérité des peuples africains.

La Présidente de la Chambre des députés rwandaise qui était accompagnée d’une importante délégation de députés, avait dans la même journée rencontrée plusieurs responsables marocains.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

19 décembre 2018

Deux procureurs généraux américains plaident en faveur du soutien des USA au Maroc pour la solution du conflit du Sahara

Des procureurs généraux américains (ndlr. ministres de la justice des Etats) ont appelé à la poursuite du soutien des Etats-Unis au Maroc pour la résolution du conflit autour du Sahara tout en approfondissant la coopération militaire et sécuritaire avec le Royaume.

Dans une tribune publiée sur le site du “Salt Lake Tribune” sous le titre “Un front uni avec le Maroc pour renforcer la sécurité dans le monde”, les procureurs généraux de l’Utah et de l’Idaho, deux Etats de l’Ouest américain, respectivement Sean Reyes et Lawrence Wasden ont souligné que ‘”nulle part dans la région nos intérêts et nos valeurs ne s’accordent autant qu’avec ceux du Maroc”.

Les procureurs généraux ont rappelé que “depuis 2007, le Maroc a proposé un plan d’autonomie qui jouit d’un large consensus bipartisan au Congrès américain en tant que solution gagnant-gagnant pour établir la paix dans la région”, ajoutant que ce plan d’autonomie a été “appuyé par une succession d’administrations américaines comme étant une approche sérieuse et crédible pour mettre fin au conflit”.

Les deux magistrats ont appelé à la résolution de ce différend qui “demeure particulièrement pertinent aujourd’hui vu qu’il risque d’affecter un allié vital des Etats-Unis en Afrique du Nord”.

“La plupart des gens ne réalisent pas l’importance du Maroc en tant qu’allié, mais également en tant que leader dans la lutte contre l’extrémisme”, martèlent les auteurs qui ont publié cette tribune à la suite d’un voyage effectué récemment au Royaume, qui les a menés, entre autres, à la région de Dakhla avec cinq autres collègues, dans le cadre de leur appartenance à “la Conférence des Procureurs généraux de l’Ouest”, en vue de s’enquérir des efforts du pays dans les domaines de la lutte contre la traite d’êtres humains, la cybercriminalité et la criminalité transfrontalières.

Le Maroc, rappellent-ils, a été la première nation à reconnaître l’indépendance des Etats-Unis. Une reconnaissance, ajoutent les auteurs, qui a été renforcée en 1786 par la signature du Traité de Marrakech qui a inauguré la plus longue relation ininterrompue des Etats-Unis avec un pays étranger.

“En tant que responsables de haut niveau de l’autorité publique dans nos Etats respectifs, nous espérons continuer à consulter nos collègues du Maroc en vue d’une plus grande coopération sur les questions d’ordre sécuritaire. Les alliés sont indispensables dans la quête de la paix et de la justice”, conclut l’article.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com

17 décembre 2018

Ouverture à Laâyoune du 3è Festival international de la poésie

La troisième édition du Festival international de la poésie, organisée par le Conseil de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, a eu lieu du 14 au 16 décembre courant, à Laâyoune sous le thème «La poésie, un espace de rencontre des cultures».

Initiée en partenariat avec le ministère de la Culture, cette manifestation a été animée par des poètes, des intellectuels et des universitaires du Soudan, du Liban, du Koweït, de Mauritanie, de Syrie, de Tunisie, d’Irak, du Chili, d’Espagne, de Libye, du Mexique, du Costa Rica, des Émirats arabes unis, de Jordanie, d’Irak, d’Argentine et de Grande-Bretagne, outre le Maroc.

Le Festival organisé avec la collaboration du Ministère de la Culture, a pour objectif de valoriser la création poétique dans le monde arabe, en Afrique et dans le monde, tout en mettant en avant son rôle en matière de rapprochement entre les peuples et les cultures. Selon les organisateurs, cet événement est aussi l’occasion d’encourager l’interaction et le dialogue entre les élites des quatre coins du monde en vue de contribuer à la promotion des valeurs d’ouverture et du vivre ensemble.

Dans une allocution prononcée en son nom, le président de la région, Sidi Hamdi Ould Errachid, a souligné que l’organisation de cet événement s’inscrit dans le cadre des efforts du Conseil pour la mise en œuvre du contenu du contrat programme pour le financement et la réalisation du développement intégré de la région, notamment dans son volet lié à la promotion et au développement de la composante culturelle.

Sources : le site politique du Sahara occidental :
www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
www.sahara-online.net
Le site de la culture hassanie :
www.sahara-culture.com
Le site des villes du Sahara occidental :
www.sahara-villes.com
Le site du développement économique du Sahara occidental:
www.sahara-developpement.com
Le site social du Sahara occidental :
www.sahara-social.com