14 juin 2018

La question du Sahara marocain est une question d’intégrité territoriale et non de “décolonisation” (Ambassadeur Hilale)

Intervenant lors de la session du Comité des 24 à New York, l’Ambassadeur, Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies, M. Omar Hilale, a réaffirmé que la question du Sahara marocain est une question d’intégrité territoriale et nullement de “décolonisation”. M. Hilale a ajouté que le Conseil de sécurité ne la considère pas comme une question de “décolonisation” mais un différend régional, qu’il traite sous le Chapitre VI de la Charte des Nations Unies, relatif au règlement pacifique des différends.Dans sa... [Lire la suite]

13 juin 2018

Soutien ferme et franc à l’Initiative marocaine d’autonomie au Comité des 24 de l’ONU

L’Initiative marocaine d’autonomie pour la région du Sahara a été fortement soutenue par une majorité d’Etats membres du Comité des 24, Organe subsidiaire de l’Assemblée générale des Nations unies. Cette Initiative, qualifiée de sérieuse et crédible par le Conseil de Sécurité depuis 2007, vise à parvenir à une solution politique négociée et définitive au différend régional sur le Sahara marocain. Les Ambassadeurs et Représentants de Côte d’ivoire, de Sierra Leone, de Guinée, du Sénégal, du Gabon, de Grenade, de la Dominique, d’Antigua... [Lire la suite]
12 juin 2018

Communiqué conjoint de la visite officielle au Maroc du président nigérian

Sur les questions régionales et internationales, le Maroc et le Nigéria s’engagent à se concerter et coordonner leurs positions, y compris à l’Union africaineLe Royaume du Maroc et la République Fédéral du Nigeria ont rendu public lundi un communiqué conjoint à l’issue de la visite officielle de travail et d’amitié effectuée les 10 et 11 juin dans le Royaume par le président nigérian, Son Excellence Muhammad Buhari, dont voici le texte intégral:“Sur l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Son Excellence Muhammadu Buhari,... [Lire la suite]
11 juin 2018

Les Commissaires européens adoptent l’inclusion du Sahara marocain dans l'accord agricole entre le Maroc et l'UE

Le collège des Commissaires européens, a adopté, lundi 11 juin, l'échange de lettres qui inclut le Sahara marocain dans l'accord agricole entre le Maroc et l'Union européenne (UE), annonce la MAP en citant des sources auprès de la Commission européenne.Il s’agit d’un pas important qui a été franchi depuis le début des négociations pour l’adaptation de l’accord agricole à la décision de la Cour de justice de l’UE, indique une source européenne à Bruxelles qui confirme que les produits de la région du Sahara seront inclus dans l’accord... [Lire la suite]
08 juin 2018

Le Polisario ne réussit pas à tromper le Parlement européen

Le Polisario, une entité qui n’a ni identité légale, ni personnalité juridique qu’aucun État membre ne reconnait et qui a perdu son procès puisque la cour lui a demandé de payer les coûtsIronie du sort. Ce qui était annoncé par des affiches et des tracts distribués sous le manteau comme une «grande conférence-interparlementaire » pro-Polisario a viré au cauchemar pour les ennemis de l’intégrité territoriale et la poignée d’eurodéputés qui les soutiennent.Dans une salle où le Polisario a rameuté, jeudi, stagiaires, étudiants et... [Lire la suite]
05 juin 2018

Le PPE ne cautionne pas la position d’une association de ses jeunes au sujet du Sahara

Le Parti populaire européen (PPE), première force politique au Parlement européen a apporté, lundi, un démenti cinglant au contenu d’un document adopté par des membres d’une association de ses jeunes au sujet de la question du Sahara. «Suite à la publication de la résolution par l’association des jeunes (YEPP) sur le Maroc, Joseph Daul, le Président du Parti populaire et Antonio Lopez-Isturiz, le Secrétaire général du parti, ont tenu à prendre leurs distances avec cette position», lit-on dans un communiqué publié par le PPE. «Nous... [Lire la suite]

01 juin 2018

La Chambre des députés brésilienne invalide une manœuvre pour constituer un comité pro-Polisario

La Chambre des députés brésilienne a déclaré nulle et invalide une manœuvre pro-Polisario ourdie par des milieux hostiles au Maroc qui voulaient créer un «front parlementaire» en soutien au Polisario. Alors que l'Initiative marocaine d’autonomie pour ses provinces du Sud vient de recueillir un soutien franc et massif au Congrès brésilien, après la signature par une majorité de députés d’une motion d’appui aux efforts entrepris par le Royaume, une riposte aussi louche que malvenue a été ourdie par ces milieux hostiles à l'intégrité... [Lire la suite]
31 mai 2018

Daily Express: La collusion Iran-Polisario source de “préoccupation” pour Londres

L’Iran, via ses Gardiens de la révolution islamique, finance, forme et arme les milices du polisario, des manœuvres qui suscitent l’inquiétude et les préoccupations de la Grande-Bretagne, souligne le journal britannique “Daily Express”.Dans un article publié sur son site Internet, “Daily Express”, qui cite dans ce cadre le président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des communes, Tom Tugendhat, indique que pendant 30 ans, les Gardiens de la révolution islamique ont «agressé» des pays alliés du Royaume-Uni.Téhéran... [Lire la suite]
30 mai 2018

L’Iran étend ses opérations au-delà du Moyen-Orient en entrainant et en finançant le Polisario

L’Iran a étendu ses opérations au-delà du Moyen-Orient en ouvrant un nouveau front en Afrique du Nord, par l’entrainement et le financement du Polisario, rapporte le quotidien britannique à grand tirage, “The Sun”.Dans un article publié sur son site Internet, la publication britannique précise que Téhéran est accusé d’entrainer et d’armer les milices du Polisario, voyant dans ces manœuvres, une tentative d’ouvrir un nouveau front dans son combat contre les Occidentaux.Menés par les unités militaires iraniennes de la brigade Al Qods,... [Lire la suite]
28 mai 2018

Des experts analysent au parlement européen le camouflet pour les adversaires du Maroc dans l’affaire “Cherry Blossom”

Des experts en droit international et dans le domaine des droits de l’homme ont décortiqué, jeudi au siège du Parlement européen à Bruxelles, les tenants et aboutissants de l’affaire du navire “Cherry Blossom”.Il s’agit de l’affaire de ce bateau saisi illégalement en Afrique du Sud avant que sa cargaison ne soit restituée à son propriétaire légitime, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), que les experts ont qualifié de nouveau camouflet pour les adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc.Lors d’une rencontre, organisée par le... [Lire la suite]