08 juillet 2019

Le Maroc affirme que son adhésion à la ZLECA n’est pas une reconnaissance d’une entité séparatiste

"L'aberration est flagrante" : "Si cette entité va faire du commerce à partir de Tindouf ça va être du commerce interne dans un autre pays de l’Union africaine qui est l’Algérie"L’adhésion du Maroc à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) ne saurait être interprétée comme une reconnaissance d’une situation, d’un fait ou d’une entité qui menace son intégrité territoriale et son unité nationale, a affirmé, dimanche à Niamey, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita."Le... [Lire la suite]

04 juillet 2019

Un expert indonésien appelle le Polisario à s'inspirer du cas d’Aceh et abandonner l’option de l’indépendance

Le 10ème séminaire international de recherche académique organisé lundi par la Mission permanente du Maroc auprès des Nations-Unies, sur la thématique "l’Autonomie territoriale comme moyen de résolution des conflits", a été marqué par l’appel lancé au Polisario par le juriste reconnu de l’Université Syiah Kuala d’Aceh en Indonésie, Professeur Mawardi Ismail, afin qu’il s’inspire du cas de la province d’Aceh en renonçant à l’option irréaliste de l’indépendance et en optant pour l’autonomie.Le professeur Mawardi a présenté aux... [Lire la suite]
03 juillet 2019

Séminaire à l’ONU sur l’autonomie comme moyen de règlement des conflits

L’initiative marocaine d’autonomie apporte “la promesse d’un avenir meilleur pour les populations de la région, la fin de la séparation et l’avènement de la réconciliation”Un séminaire international sur le thème “L’autonomie territoriale: moyen de règlement politique des conflits”, a été organisé, lundi au siège des Nations-Unies à New York, par la Mission Permanente du Maroc, avec la participation d’une pléiade d’experts, chercheurs et universitaires de renommée mondiale.Cette rencontre a ainsi été l’occasion de comparer l’initiative... [Lire la suite]
01 juillet 2019

L'UE et le Maroc adoptent pour la première fois un langage commun sur la question du Sahara (Mogherini)

L’Union européenne et le Maroc adoptent pour la première fois un langage commun sur la question du Sahara, a souligné, jeudi dernier, à Bruxelles, Federica Mogherini, haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, vice-présidente de la Commission européenne. «Nous avons pour la première fois un langage commun sur cette question», a affirmé la chef de la diplomatie européenne lors de la conférence de presse conjointe avec Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la... [Lire la suite]