De nombreuses femmes ont subit le viol de la part de dirigeants de premier plan du Polisario

Le cercle de la terreur et de la peur est entrain de se rompre dans les camps des séquestrés de sahraouis  à Tindouf, puisqu’une nouvelle vidéo qui dénonce la situation inhumaine et les souffrances que subissent les habitants des camps de la part de la direction du Polisario depuis 1975.

Cette vidéo a été tournée malgré le siège, à proximité de l’un des cinq camps qui sont sous la férule de la direction du Polisario, puisqu’on voit  derrière l’homme qui parle de manière anonyme, le groupement des tentes. Cet homme raconte les souffrances des habitants et les abus de la direction du Polisario, dont l’implacable dureté de certains dirigeants va jusqu’à violer les femmes, comme c’est le cas de la femme qui a porté plainte en Espagne à ce propos.

Dans ce qui suit la transcription du propos de cet opposant : "Je suis un réfugié sahraoui des camps de réfugiés de Tindouf au sud de l’Algérie. C’est moi qui ai demandé dans la précédente vidéo au Haut Commissariat aux réfugiés de protéger les Sahraouis de leur exploitation par la direction de Polisario.

Cette fois ci, je condamne la campagne haineuse que les services du Polisario entreprennent contre moi. Ils disent que je suis un traitre, un espion et un collaborateur. Tous le monde sait que je ne dis que la vérité. Les Sahraouis sont conscient de tout ce qui se passe ici. La preuve, c’est cette femme qui a demandé de l’aide après avoir été violée par le ministre de la défense Mohamed Lamine El Bouhali.

C’est une injustice qu’ont subit nombre de Sahraouis, et pas seulement cette femme qu’on voit toute seule sur la vidéo. La faim, l’analphabétisme, l’injustice, c’est notre lot à tous dans les camps de Tindouf.

La direction détourne la majorité des aides en sa faveur, le viol est courant et tous les gens le savent. De nombreuses filles et femmes l’ont subit de la part de dirigeants de premier plan du Polisario.

Et ce qui fait vraiment mal c’est que cette direction s’est complètement désintéressée de la recherche de solution à nos problèmes et souffrances…Bien sur, puisqu’ils sont heureux eux et disposent de maisons somptueuses en Mauritanie, en Espagne et en Algérie.

Nous, chaque jour que nous passons dans Lahmada (la région désertique de Tindouf) c’est un jour que nous passons en enfer.

Je demande avec insistance, à tous les Sahraouis de chercher le moyen de casser la barrière de la peur pour qu’ils expriment au monde leurs souffrances et leurs problèmes, ne serait ce qu’une minute d’apparition sur internet, permettra à la communauté internationale de faire pression sur la direction pour que nous ne tombons pas encore une fois sous sa férule".

Sources : le site politique du Sahara occidental :              www.corcas.com  Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :             www.sahara-online.net  Le site de la culture hassanie :             www.sahara-culture.com    Le site des villes du Sahara occidental :              www.sahara-villes.com  Le site du développement économique du Sahara occidental:                                www.sahara-developpement.com   Le site social du Sahara occidental :                               www.sahara-social.com