Les atrocités et les violations graves des droits de l’homme commises dans les camps de Tindouf par les milices du Polisario ont été dévoilées, lundi à Madrid, par trois autres victimes devant l’Audience nationale, la plus haute juridiction pénale espagnole.

Les victimes, qui avaient déposé plainte contre des dirigeants du Polisario pour génocide et violations graves des droits de l'Homme à Tindouf, ont livré devant le juge Pablo Ruz des témoignages bouleversants de la torture et des mauvais traitements subis dans les geôles du Polisario, ainsi que les exactions commises par les dirigeants de cette entité artificielle en vue d’imposer leur autorité aux populations des camps.

Ainsi, El Kabch Mohamed Nafee, El Kharchi Lahbib et Chouiaar Mohamed Mouloud, ayant été soumis ce jour à une expertise médicale pour constater les tortures qu'ils ont subies après avoir livré leurs témoignages, ont décrit en détails leurs souffrances et le clavaire enduré pendant des années dans la prison Errachid (sud-est de l'Algérie).

Mohamed Nafee a indiqué avoir décrit au juge de l’Audience nationale "la réalité des choses et les crimes graves commis par le Polisario et l’Algérie" à l’encontre des victimes, se disant "heureux" d’avoir eu l’opportunité de témoigner devant le magistrat et de mettre à nu les pratiques inhumaines perpétrées par le Polisario à l'encontre de la population séquestrée à Tindouf.

"Nous sommes des victimes du Polisario. Nous portons toujours les séquelles des tortures infligées par les milices des séparatistes", a dit Mohamed Nafee qui a passé 15 ans dans les prisons du Polisario (1977-1992), soulignant que la justice espagnole accorde un "grand intérêt" à cette question.

Dans une déclaration à MAP-Madrid, il a révélé avoir été également témoin de la mort de plusieurs personnes sous la torture pratiquée par des milices du Polisario contre les détenus, précisant avoir dévoilé au juge les noms de ces victimes ainsi que ceux des tortionnaires responsables de ces massacres. Dans le même registre, El Kharchi Lahbib, qui a passé 17 ans (1977-1994) dans les geôles du Polisario,  a affirmé avoir dévoilé devant le juge les pires abus, tortures et violations infligées aux victimes par les bourreaux du Polisario.

Sources : le site politique du Sahara occidental :              www.corcas.com  Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :             www.sahara-online.net  Le site de la culture hassanie :             www.sahara-culture.com    Le site des villes du Sahara occidental :              www.sahara-villes.com  Le site du développement économique du Sahara occidental:                                www.sahara-developpement.com   Le site social du Sahara occidental :                               www.sahara-social.com