Le développement "tous azimuts" que connaissent les provinces du sud du Maroc met en avant un système de gouvernance "attentif aux besoins du peuple tout en garantissant la stabilité nécessaire à cet essor", a déclaré lundi à Washington le directeur du Centre international des études sur le terrorisme, relevant du Potomac Institute, Yonah Alexander.

"J'ai récemment visité la ville de Dakhla et j'ai pu y constater l'une des expériences humaines les plus exaltantes en matière de développement", a souligné M. Alexander, dans une déclaration à la MAP, en marge du 13è séminaire annuel sur "le terrorisme: analyse de 2010 et évolutions possibles en 2011", organisé au National Press Club de la capitale fédérale US.

Ce système de gouvernance "stabilisateur", a-t-il fait observer, donne "toute sa place à la société civile en tant que partie prenante dans le développement notamment de l'économie, du tourisme et de l'agriculture (...) démontrant ainsi l'avantage d'avoir un gouvernement à l'écoute des populations".

Yonah Alexander a, d'autre part, estimé que le Maroc "est sans aucun doute un modèle régional en matière de lutte contre le radicalisme religieux à travers une approche holistique qui a fait ses preuves", mettant en garde que "la non-résolution de la question du Sahara offre des opportunités à AQMI pour intensifier ses activités terroristes en Afrique du nord et au Sahel.

Sources : le site politique du Sahara occidental : 
            www.corcas.com
Voir aussi : Le portail du Sahara occidental :
            www.sahara-online.net 
Le site de la culture hassanie :
            www.sahara-culture.com   
Le site des villes du Sahara occidental : 
            www.sahara-villes.com 
Le site du développement économique du Sahara occidental: 
                              www.sahara-developpement.com   
Le site social du Sahara occidental :
                              www.sahara-social.com